MPP Email Update for December 10

We send out a weekly MPP email update, with news on what's happening in our city, province and country. Read this week's newsletter below, and click here to sign up for our newsletter to receive it directly in your inbox every week. 

A win for PSW students is a win for everyone

I heard a mind-blowing story last week, but I’ve learned in politics to expect the unexpected. 

PSW students at Willis College – a private career college with two campuses in the Ottawa area – were being mistreated, and wanted our help. 

The students had signed up for an accelerated seven month PSW training program with free tuition and books. They were also told to expect paid work placements in long-term care homes during regular school hours (9am-5pm). It sounded great, and people signed up. We urgently need more PSWs to address labour shortfalls in home care, long-term care, and other forms of assisted living facilities.

But once enrolled in the program, students discovered the terms had changed. Work practicums were not paid, and many were being scheduled outside of school hours (eg: 3pm-11pm), a lousy situation for students with young kids. 

That’s why Tiffany Taylor contacted me. She could not manage the burden of being forced to volunteer and study while also caring for her special needs son. Ontario’s student assistance program (OSAP) wouldn’t cover this program. So how could she pay the rent, study, volunteer, and put food on the table? 

Willis College’s response was galling: they told Tiffany to apply for Ontario Works (social assistance), which offers a measly $733 per month. But social assistance isn’t intended for student assistance.

Adding insult to injury, Tiffany and her classmates felt trapped. They couldn’t graduate without 310 hours of unpaid work, often during hours that didn’t fit with family-school schedules. Willis College also made the students sign agreements pledging penalties of up to $55/hour for work placement absences. 

So the students contacted the Premier and then Long-Term Care Minister but heard nothing. Then they emailed our MPP office, and asked if we could help. We brought their stories to the Legislature, and connected them to the reporter. The students said yes: they were up for raising a ruckus, as were we. 

So I spoke about Willis College students in the Legislature last week, and I could tell the government was listening. Then Elizabeth Payne from the Ottawa Citizen wrote about this story (we thank her for doing so), and that made the government act. Willis College announced they were working with the Ministry of Long-Term Care to pay each impacted student $5115 for their work placement

Remember this story the next time someone tells you that resistance is futile. Tiffany Taylor demanded more from politics, and it worked; so let’s salute her and other Willis College students for doing that. Their win is a win for everyone.

My very best,

Joel

--

End of session wrap up 

Yesterday was the last day of the legislative session. Over the last three months, our official opposition caucus worked hard to hold this government accountable and put forward proposals to make people’s lives better. Highlights include:

  • Launching a roadmap to a $20/hour minimum wage
  • Proposing legislation for 10 permanent paid sick days, plus 14 additional days during a pandemic
  • Introducing legislation to introduce vacancy control: rent control between and during tenancies
  • Partnering with the National Council of Canadian Muslims on an anti-Islamophobia bill
  • Calling on the province to sign a $10/day child care deal with the federal government
  • Demanding accountability into Ottawa’s LRT and winning a full public inquiry

Ontario implementing measures to respond to Omicron 

Ontario has announced new measures today to strengthen the province’s proof of vaccination requirements and enhance public health measures. A summary of the measures are below, and read more details about the announcement here

Enhancing proof of vaccine requirements: 

  • The province is delaying lifting proof of vaccine requirements, which they had previously planned to do on January 17th. A new date for when proof of vaccine requirements will be lifted in Ontario has not been announced. 

  • Effective January 4th, all settings where proof of vaccination is required will have to use the enhanced vaccine certificate with QR code. 

    The QR code can be used digitally or by printing a paper copy. You can download your QR code vaccine certificate here. You can also visit your local library or call the Provincial Vaccine Contact Center at 1-833-943-3900 to have your vaccine certificate mailed to you. 

  • Starting December 20, 2021, Ontario will also begin requiring proof of vaccination for youth aged 12 to 17 years of age participating in organized sports at recreational facilities.

Strengthening the verification of medical or clinical trial exemptions: 

  • Starting December 15, 2021, people with eligible medical exemptions for the COVID vaccine will be able to obtain an enhanced vaccine certificate with QR code.

Booster Doses 

  • Starting December 13th, all Ontarians aged 50 and over who have gotten their second COVID vaccine more than 6 months ago will be eligible for a booster dose. 

  • Starting Tuesday, January 4th, all individuals aged 18 and over will be eligible to schedule their booster dose appointment. Appointments will be booked for approximately six months (168 days) after a second dose.

    You can schedule your booster dose through the COVID-19 vaccination portal, by calling the Provincial Vaccine Contact Centre, through Indigenous-led vaccination clinics, select pharmacies and primary care settings. 

Testing 

  • The province is increasing rapid antigen testing for high-risk congregate settings, including antigen testing for all staff, essential caregivers and visitors to LTC homes, regardless of vaccination status, who have travelled to any country outside of Canada (including the US) prior to entering a home.

  • The province is also providing guidance for schools to initiate threshold-based rapid antigen testing in school settings, effective on the return to school in January. Public education videos are available to support usage of the rapid antigen screening kits and the at-home PCR self-collection COVID-19 testing for students. They will be available on December 13 in English, French and in 15 additional languages.

Guidance on social settings 

On the advice of the Chief Medical Officer of Health, Ontarians, in particular unvaccinated or partially vaccinated individuals, are strongly advised to limit their social gatherings and the number of gatherings they attend, especially over the holiday season. They should also wear a face covering and physically distance if individuals in attendance are unvaccinated, partially vaccinated or their vaccination status is unknown.

Rapid Tests 

On Thursday, Ontario’s Science Table issued a report calling for rapid testing to be ramped up and made more available to stop the rise in cases. 

Our official opposition caucus is calling on the province to implement a broad and urgent rollout of free rapid COVID tests. Every Ontarian should be able to take a free at-home rapid test — before visiting elderly loved ones or going to crowded holiday shopping malls, and we will keep demanding this from the government. 


J'ai entendu une histoire époustouflante la semaine dernière, mais j'ai appris en politique à m'attendre à l'inattendu.

Des étudiants du programme de formation des préposés aux services de soutien à la personne (PSSP) au Willis College - un collège privé d'enseignement professionnel avec deux campus dans la région d'Ottawa - étaient maltraités et voulaient notre aide.

Les étudiants s'étaient inscrits à un programme de formation accéléré de sept mois pour les PSSP, avec des frais de scolarité et des livres gratuits. On leur avait également dit qu'ils pouvaient s'attendre à des stages rémunérés dans des foyers de soins de longue durée pendant les heures de cours normales (de 9 h à 17 h). Cela avait l'air génial, et les gens se sont inscrits. Nous avons un besoin urgent d'un plus grand nombre de PSSP pour combler la pénurie de main-d'œuvre dans le secteur des soins à domicile, des soins de longue durée et d'autres formes d'aide à la vie autonome.

Mais une fois inscrits au programme, les étudiants ont découvert que les conditions avaient changé. Les stages ne sont pas rémunérés et beaucoup d'entre eux sont programmés en dehors des heures de cours (par exemple, de 15 h à 23 h), ce qui n'est pas une bonne chose pour les étudiants ayant de jeunes enfants.

C'est pourquoi Tiffany Taylor m'a contacté. Elle ne pouvait pas gérer le fardeau d'être obligée de faire du bénévolat et d'étudier tout en s'occupant de son fils aux besoins spéciaux. Le programme d'aide aux étudiants de l'Ontario (RAFEO) ne le couvrait pas. Alors comment pouvait-elle payer le loyer, étudier, faire du bénévolat et mettre de la nourriture sur la table?

La réponse du Willis College était exaspérante : on a dit à Tiffany de faire une demande d'Ontario au travail (aide sociale), qui offre un maigre 733 $ par mois. Mais l'aide sociale n'est pas destinée à l'aide aux étudiants.

Pour ajouter l'insulte à l'injure, Tiffany et ses camarades de classe se sont sentis pris au piège. Ils ne pouvaient pas obtenir leur diplôme sans 310 heures de travail non rémunéré, souvent à des heures qui ne cadraient pas avec les horaires famille-école. Le Willis College a également fait signer aux étudiants des accords dans lesquels ils s'engageaient à payer des pénalités allant jusqu'à 55 $/heure pour les absences au stage.

Les étudiants ont donc contacté le premier ministre, puis le ministre des soins de longue durée, mais n'ont rien entendu. Ils ont alors envoyé un courriel à notre bureau de député et ont demandé si nous pouvions les aider. Nous avons présenté leur histoire à l'Assemblée législative et les avons mis en contact avec le journaliste. Les étudiants ont dit oui : ils étaient prêts à faire du grabuge, tout comme nous.

J'ai donc parlé des étudiants du Willis College à l'Assemblée législative la semaine dernière, et j'ai pu constater que le gouvernement écoutait. Puis Elizabeth Payne, du Ottawa Citizen, a écrit sur cette histoire (nous la remercions de l'avoir fait), ce qui a poussé le gouvernement à agir. Le Willis College a annoncé qu'il collabore avec le ministère des Soins de longue durée pour verser à chaque étudiant touché 5115 $ pour son placement professionnel.

Souvenez-vous de cette histoire la prochaine fois que quelqu'un vous dira que la résistance est futile. Tiffany Taylor a exigé davantage de la politique, et cela a fonctionné ; saluons-la ainsi que les autres étudiants du Willis College pour cette action. Leur victoire est une victoire pour tout le monde.

Mes meilleurs voeux,

Joel 

--

Récapitulatif de la fin de la session

Hier était le dernier jour de la session législative. Au cours des trois derniers mois, notre caucus de l'opposition officielle a travaillé fort pour demander des comptes au gouvernement et présenter des propositions visant à améliorer la vie des gens. Voici quelques faits saillants :

  • Lancement d'une feuille de route pour un salaire minimum de 20 $ l'heure.
  • Proposer une loi pour 10 jours de congé de maladie payés permanents, plus 14 jours supplémentaires en cas de pandémie.
  • Présentation d'un projet de loi visant à instaurer le contrôle de l'inoccupation : contrôle des loyers entre et pendant les locations.
  • Partenariat avec le Conseil national des musulmans canadiens pour un projet de loi contre l'islamophobie.
  • Demander à la province de signer une entente avec le gouvernement fédéral sur les services de garde d'enfants à 10 $ par jour.
  • Exiger des comptes sur le TLR d'Ottawa et obtenir une enquête publique complète.

L'Ontario met en place des mesures pour répondre à Omicron

L'Ontario a annoncé aujourd'hui de nouvelles mesures visant à renforcer les exigences de la province en matière de preuve de vaccination et à améliorer les mesures de santé publique. Un résumé des mesures est présenté ci-dessous, et vous pouvez lire plus de détails sur l'annonce ici.

Renforcement des exigences en matière de preuve de vaccination :

  • La province reporte la levée des exigences en matière de preuve de vaccination, qu'elle avait prévu de faire le 17 janvier. La nouvelle date à laquelle les exigences en matière de preuve de vaccination seront levées en Ontario n'a pas été annoncée.

  • À compter du 4 janvier, tous les établissements où une preuve de vaccination est requise devront utiliser le certificat de vaccination amélioré avec code QR.

    Le code QR peut être utilisé sous forme numérique ou en imprimant une copie papier. Vous pouvez télécharger votre certificat de vaccination à code QR ici. Vous pouvez également vous rendre dans votre bibliothèque locale ou appeler le Provincial Vaccine Contact Center au 1-833-943-3900 pour recevoir votre certificat de vaccination par la poste.

  • À partir du 20 décembre 2021, l'Ontario commencera également à exiger une preuve de vaccination pour les jeunes de 12 à 17 ans qui participent à des sports organisés dans des installations récréatives.

Renforcement de la vérification des exemptions pour raisons médicales ou pour essais cliniques :

  • À partir du 15 décembre 2021, les personnes ayant des exemptions médicales admissibles pour le vaccin COVID pourront obtenir un certificat de vaccination amélioré avec un code QR.

Doses de rappel

  • À partir du 13 décembre, tous les Ontariens âgés de 50 ans et plus qui ont reçu leur deuxième vaccin COVID il y a plus de six mois seront admissibles à une dose de rappel.

  • À partir du mardi 4 janvier, toutes les personnes âgées de 18 ans et plus pourront prendre rendez-vous pour leur dose de rappel. Les rendez-vous seront pris environ six mois (168 jours) après une deuxième dose.

Vous pouvez prendre rendez-vous pour votre dose de rappel sur le portail de vaccination COVID-19, en appelant le centre provincial de contact pour les vaccins, dans les centres de vaccination dirigés par des Autochtones, dans certaines pharmacies et dans les établissements de soins primaires.

Dépistage

  • La province augmente le nombre de tests antigéniques rapides pour les établissements collectifs à haut risque, y compris les tests antigéniques pour tout le personnel, les soignants essentiels et les visiteurs des foyers de SLD, quel que soit leur statut vaccinal, qui ont voyagé dans un pays autre que le Canada (y compris les États-Unis) avant d'entrer dans un foyer.

  • La province fournit également des conseils aux écoles pour qu'elles mettent en place un test d'antigène rapide basé sur le seuil dans les établissements scolaires, à compter de la rentrée des classes en janvier. Des vidéos d'éducation du public sont disponibles pour soutenir l'utilisation des kits de dépistage de l'antigène rapide et l'autoprélèvement du COVID-19 par PCR à domicile pour les élèves. Elles seront disponibles le 13 décembre en anglais, en français et dans 15 autres langues.

Conseils sur les milieux sociaux

  • Sur les conseils du médecin hygiéniste en chef, il est fortement conseillé aux Ontariens, en particulier aux personnes non vaccinées ou partiellement vaccinées, de limiter leurs rencontres sociales et le nombre de rassemblements auxquels ils participent, surtout pendant la période des fêtes. Ils devraient également porter un couvre-chef et s'éloigner physiquement si les personnes présentes ne sont pas vaccinées, sont partiellement vaccinées ou si leur statut vaccinal est inconnu.

Tests rapides

Jeudi, la Table des sciences de l'Ontario a publié un rapport demandant que les tests rapides soient intensifiés et rendus plus disponibles afin d'arrêter l'augmentation des cas.

Notre caucus de l'opposition officielle demande à la province de mettre en œuvre de toute urgence un vaste programme de tests rapides COVID gratuits. Chaque Ontarien devrait pouvoir effectuer un test rapide gratuit à domicile - avant de rendre visite à des proches âgés ou de se rendre dans les centres commerciaux bondés des fêtes, et nous continuerons à exiger cela du gouvernement.

Get Involved

Vote Pledge
Make a DONATION
Take a Sign!
Volunteer

Connect with Joel

Give what you can

Email:
Address: PO Box 4312, Station E, Ottawa, ON K1S 5B3