Joel Harden MPP / Député, Ottawa Centre

Government of Ontario

February 2020 Newsletter

Some thought the Doug Ford Government might tone down its hyper-partisan rhetoric in this legislative session. Not so.

Their first move in 2020 was to introduce new rules that, among other things, required singing “God Save the Queen” in the House on the first Monday of every month. As my colleague MPP Sol Mamakwa has explained, this ignored Canada’s colonial history, and took us backwards.

Premier Ford also escalated his insults to education workers, insisting they have “held Ontario hostage for 50 years”. Meanwhile, the folks who support our kids have been forced on strike, and lost thousands in wages. Parents have also lost income while kids, notably those with disabilities, have seen important needs go unmet.

Meanwhile, despite Ontario investing $1.6 billion into Phase 1 and Phase 2 of Ottawa’s LRT, the Ford Government has also abdicated any responsibility for the current mess. My colleagues MPP Jessica Bell and MPP Jill Andrew have called for a moratorium on secretive P3 (public-private-partnerships) projects like Ottawa’s LRT, which is welcome. But we also need action to fix a deeply flawed status quo

And to make matters worse, the Ford Government has embarked on a dangerous pilot to privatize employment services for Ontario Disability Support Program recipients. As the Critic for People with Disabilities, I spoke out forcefully against this move.

You can count on me and our MPP team to stand up for what’s right, and to work for justice. Get in touch if you need our help, and I hope to see you at one of our community events soon.

My very best,

Joel 

Seniors and Accessibility 

We have heard from many constituents who have questions about the new Ontario Seniors Dental Care Program. The program provides free, routine dental services for low-income seniors aged 65 and older. In order to qualify, you must earn $19,300 or less annually as a single senior, or $32,300 or less for a couple.

If accepted into the program, you can access dental services through qualifying public health units, community health centres, or aboriginal health access centres.

You can apply for the program online here: https://seniors.accerta.ca/application/en. If you have questions, concerns or comments to share about the program, please contact our office at jharden-co@ndp.on.ca

Education 

Education workers and families fighting for our public education saw this week that organizing works. While the education Minister made concessions on class sizes and mandatory e-learning, we have yet to see this result in a deal. What’s clearer than ever is that these education cuts never should have happened in the first place.

We’ve seen tremendous damage caused by increasing class sizes even by .5, with layoffs of teachers and education workers, courses cancelled, and students’ lives thrown into turmoil.

I stand with the thousands of education workers and parents that have reached out to us in calling this government to reverse all the cuts and bargain a deal to get kids in class.

Transit Challenge

During the week of February 17th-23rd, I participated in the Ottawa Transit Challenge, hosted by Ottawa Transit Riders. The group challenged politicians and the public to rely solely on public transit for the week and document their experience on social media.

With travelling back and forth from Toronto to Ottawa, events in the riding, as well as education strikes that week, I was fortunate to experience all parts of our city and province using public transit. Here are some of my key takeaways:

  • I spent a lot of time waiting for buses and trains. Getting from point A to point B is not difficult on transit, but if I missed a connection, it added an extra 30-40 minutes to my commute. For many folks, that could mean missing a school pick-up or a work shift.
  • Rush hour crowding can be a significant accessibility concern for folks that are not able to function in crowds. On the subway in Toronto, we were packed like sardines (see photo below) for several stops.
  • Transit is expensive -- I charged my Presto Card three times ($20 each transaction). If I were a daily transit user, I’d definitely opt for the monthly pass (now $119.50), but.that’s a significant cost for many. The low-income Equipass ($57 per month) only applies to people earning less than $21,481 per year, and excludes too many people.
  • On Friday of the Transit Challenge, I took the LRT to and from Orleans for a CBC interview. The trains and buses arrived on time, the trip was quick, and there was ample seating. But I was lucky to be headed in the opposite direction of morning rush hour, and I know many Orleans residents who go downtown daily do not have the same experience as I did.

 

Upcoming Events

Here are some exciting things coming up! 

Java with Joel
Saturday, March 14th, 1 PM

Join Joel and your neighbours for coffee at a local coffee shop to chat about provincial issues. We will be at Pressed Cafe, located at 750 Gladstone St.

Town Hall on Childcare
Saturday, March 28th

Our March town hall will focus on child care and access to child care. We will be discussing what quality, affordable child care looks like for our community, for parents and for workers in the sector, and how we can get there. Click here to register now.

Town Hall on Protecting the Ottawa River 
Saturday, April 18th

In April, we will be getting together to discuss what the climate crisis means for our water and what we can do to protect the Ottawa River, with a conversation around nuclear power. Click here to register now.

In the Community

 

 

I was honoured to participate in #TamponTuesday last week, where politicians were asked to purchase menstrual hygiene products to donate to a local shelter or food bank. These products are some of the most commonly requested, yet least donated.

This also sparked a great discussion on Twitter about access to these products and period poverty. You can follow that discussion here.

At a rally in support of Wet’suwet’en hereditary chiefs.

 

 


Certains ont cru que le gouvernement de Doug Ford aurait modéré sa rhétorique hyper partisane au cours de cette séance législative. Ce n'est pas du tout le cas.

Leur première action en 2020 a été d'introduire de nouvelles règles qui, entre autres, exigent que les députés provinciaux chantent « God Save the Queen » à la Chambre le premier lundi de chaque mois. Comme l’a expliqué mon collègue député Sol Mamakwa, cette règle ignore l'histoire coloniale du Canada et nous a fait reculer au lieu de progresser.

Le premier ministre Ford a également multiplié les insultes à l'égard des travailleurs en éducation, en insistant sur le fait qu'ils « tiennent l'Ontario en otage depuis 50 ans ». Pendant ce temps, les personnes qui soutiennent nos enfants ont été forcées de faire la grève et ont perdu des milliers de dollars en salaires. Les parents ont également perdu des revenus, tandis que les enfants, notamment ceux qui vivent avec un handicap, n’ont pas accès au soutien dont ils ont besoin.

Entre-temps, bien que l'Ontario ait investi 1,6 milliard de dollars dans la phase 1 et la phase 2 du train léger d'Ottawa, le gouvernement Ford a également abdiqué toute responsabilité dans le gâchis actuel. Mes collègues députés Jessica Bell et Jill Andrew ont appelé à un moratoire sur les projets secrets en PPP (partenariat public-privé) comme le train léger d'Ottawa, un geste bienvenu. Mais nous devons également agir pour corriger un statu quo profondément défectueux

Et pour aggraver les choses, le gouvernement Ford s'est lancé dans un dangereux projet pilote visant à privatiser les services d'emplois pour les bénéficiaires du programme de soutien aux personnes handicapées de l'Ontario. En tant que porte-parole pour les personnes handicapées, je me suis prononcé avec force contre cette initiative.

Vous pouvez compter sur moi et sur notre équipe de députés pour défendre et travailler ardemment pour la justice. N'hésitez pas à communiquer avec nous si vous avez besoin de notre aide, et j'espère vous voir bientôt à l'un de nos événements communautaires.

Au plaisir,

Joel 

Les personnes âgées et l'accessibilité

Nous avons entendu les questions de nombreux électeurs sur le nouveau programme de soins dentaires pour les personnes âgées de l'Ontario. Ce programme offre des services dentaires de routine gratuits aux personnes âgées à faible revenu de 65 ans et plus. Pour y avoir droit, vous ne pouvez pas gagner plus 19 300 $ par an comme personne âgée célibataire, ou 32 300 $ ou moins pour un couple.

Si vous êtes éligible pour le programme, vous pouvez accéder aux soins dentaires par l'intermédiaire des services de santé publique, des centres de santé communautaires ou des centres d'accès aux soins de santé pour les autochtones qui sont qualifiés pour offrir ces services.

Vous pouvez vous inscrire au programme en ligne à l'adresse suivante : https://seniors.accerta.ca/application/fr. Si vous avez des questions, des préoccupations ou des commentaires à partager au sujet du programme, veuillez communiquer avec notre bureau à l'adresse suivante : jharden-co@ndp.on.ca

Éducation

Les travailleurs en éducation et les familles qui se battent pour notre éducation publique ont vu cette semaine que l'organisation, ça fonctionne. Bien que le ministre de l'Éducation ait fait des concessions sur la taille des classes et l'apprentissage en ligne obligatoire, nous n'avons pas encore d’entente écrite. Ce qui est plus clair que jamais, c'est que les coupes dans le secteur de l'éducation n'auraient jamais dû avoir lieu.

Nous avons vu les dommages énormes causés par l'augmentation de la taille des classes de 0,5, les mises à pieds d'enseignants et de travailleurs en éducation, des cours annulés, et la vie des étudiants bouleversée.

Je me joins aux milliers de travailleurs en éducation et aux parents pour demander à ce gouvernement d'annuler toutes les coupes, et de négocier un accord pour que les enfants puissent retourner en classe.

Le défi du transport en commun

Du 17 au 23 février, j'ai participé au Défi du transport en commun, organisé par les Usagers du transport en commun. Le groupe a mis au défi les politiciens et le public de ne compter que sur le transport en commun pour leur déplacement de la semaine et de partager leur expérience sur les médias sociaux.

Avec les allers-retours entre Toronto et Ottawa, les événements dans la circonscription ainsi que les grèves des travailleurs en éducation au courant de la semaine, j'ai eu la chance de voyager dans plusieurs parties de notre ville et de notre province en transports en commun. Voici quelques-uns de mes principaux points à retenir :

  • J'ai passé beaucoup de temps à attendre les bus et les trains. Se rendre d'un point A à un point B n'est pas difficile en transport en commun, mais si je manquais une correspondance, cela ajoutait 30 à 40 minutes à mon trajet. Pour beaucoup de gens, cela peut signifier arriver en retard pour ramasser un enfant à l’école ou pour aller au travail.
  • Les embouteillages aux heures de pointe peuvent constituer un problème d'accessibilité important pour les personnes qui ne peuvent pas faire face aux foules. Dans le métro de Toronto, nous étions entassés comme des sardines (voir photo ci-dessous) à plusieurs arrêts.
  • Le transport en commun coûte cher - j'ai chargé ma carte Presto trois fois (20 $ par transaction). Si j'étais un usager quotidien du transport en commun, j'opterais certainement pour la passe mensuelle (maintenant 119,50 $), mais... c'est un coût important pour beaucoup de gens. L'Equipass pour les personnes à faibles revenus (57 $ par mois) ne s'applique qu'aux personnes qui gagnent moins de 21 481 $ par an, et exclut un trop grand nombre de personnes.
  • Le vendredi du défi du transport en commun, j'ai pris le train léger pour un aller-retour entre le centre-ville et Orléans pour une entrevue avec Radio-Canada. Les trains et les bus sont arrivés à l'heure, le voyage a été rapide et il y avait suffisamment de places assises. Mais j'ai eu la chance de me diriger dans la direction opposée du trafic de l'heure de pointe du matin, et je sais que pour beaucoup de résidents d'Orléans qui vont au centre-ville quotidiennement, ils n'ont pas nécessairement la même expérience que j’ai eu.

 

Événements à venir

Here are some exciting things coming up! 

Java avec Joel
Samedi 14 mars, 13h

Joignez-vous à Joel et vos voisins pour prendre un café dans un café local afin de discuter des questions provinciales. Nous serons au Pressed Cafe, situé au 750 Gladstone St.

Discussion publique sur les services de garde d'enfants
Samedi 28 mars

Notre discussion publique du mois de mars portera sur les services de garde d'enfants et leur accès. Nous discuterons de ce à quoi peut ressembler un service de garde d'enfants de qualité et abordable pour notre communauté, pour les parents et pour les travailleurs du secteur, et sur les moyens d’y parvenir. Cliquez ici pour vous inscrire dès maintenant.

Discussion publique sur la protection de la rivière des Outaouais
Samedi 18 avril

En avril, nous nous réunirons pour discuter de ce que la crise climatique signifie pour notre eau et de ce que nous pouvons faire pour protéger la rivière des Outaouais, avec une mention de l'énergie nucléaire. Cliquez ici pour vous inscrire dès maintenant.

In the Community

J'ai eu l'honneur de participer à #MardiTampon la semaine dernière. Nous avons demandé aux politiciens d'acheter des produits d'hygiène menstruelle pour les donner à un refuge local ou à une banque alimentaire. Ces produits font partie des produits les plus demandés, mais les moins donnés.

 

Cela a également déclenché une grande discussion sur Twitter sur l'accès à ces produits, et sur la pauvreté pour les gens qui ont besoin de produits d’hygiène menstruelle. Vous pouvez trouver le fil de discussion ici.

Lors d'un rassemblement en soutien aux chefs héréditaires des Wet'suwet'en.