Joel Harden MPP / Député, Ottawa Centre

Government of Ontario

COVID Update 20

 

 

Friend,

Last week Paul Thomas, a Personal Support Worker, wrote to me asking when he could expect the $4/hour pandemic pay increase promised by the Ford government. 

That promise was made months ago, but the pay hike hadn’t flowed to many of the 375,000 workers who qualified (and many more who didn’t qualify, which is another problem).

I told Paul we’d been pushing the Ford government on this for weeks, and that we’ve insisted the pandemic pay increase be permanent for PSWs. I said PSWs have important skills that must be well compensated, with full-time hours and proper benefits. 

But as we prepared this newsletter, Paul still hadn’t received his increase. Health officials were reassuring us it was “on the way” at some point in June. Paul currently earns $18 per hour. 

So, to offer some insight into why an increase is necessary, I asked Paul to relate what a typical PSW shift is like now during COVID19 (for 8-10 patients, over roughly six hours). The powerful note he wrote me is attached below. 

After reading it, please contact Premier Ford and Health Minister Christine Elliott to insist the pandemic pay increase be made permanent (and copy our office at jharden-qp@ndp.on.ca):

Thank you Paul, and all PSWs, for the crucial work you do. You deserve a living wage now.   

My very best, 

Joel

Paul’s letter:

“It’s 7:00 a.m. I have my morning list of patients, some are infected with symptoms, but others are asymptomatic, and the rest have tested negative. We treat all residents the same; isolation with all meals delivered to their rooms and no visitation of family and friends.

Each floor has supplies of disposable yellow gowns, latex gloves, disposable masks, and disinfectant wipes. I put on a gown and tieit behind my waist, tie it behind my neck, and put on another one and tie this one on as well. I put on a mask and loop it behind both ears, pinch it at the bridge of my nose (wire side up) and cover my nose and chin with the material; and I don another one, and do the same thing. 

 

Then I put on two pairs of large latex gloves. I also have a pair of goggles that the front reception keeps for me when I get to work each shift, these are disinfected every time I use them with wipes. I'm constantly using hand sanitizer when changing gloves as well. 

I knock on the door of an infected senior patient before entering and I greet them. I help them out of bed and support him to the bathroom. Sometimes they verbalize not feeling well and start coughing or sneezing. This is when I always turn my head away, albeit I'm not able to walk away as I'm holding onto them so they won't stumble, or fall. It causes me mental stress with thoughts of Covid-19 transmission thoughts running through my head. I realize that these seniors are vulnerable Canadians who need our support and care just like anybody else in our country dealing with this pandemic. I push these stressful and racing thoughts away and practice mindfulness in order to continue on with my job.

I undress and shower my patient, dry them off and get them dressed for the day; meanwhile all the time I'm talking and encouraging him that it will get better and he will see his family again once everything settles down. I say goodbye and leave his room. I take off my outer gloves, carefully peeling them off and then take off the outer gown carefully without touching the front of it. I also remove the outer mask.

I use a disinfectant wipe on my goggles, then I put on another gown, another mask, and then another pair of latex gloves. I then enter another patient's room and go through the whole personal care process again.

When I've finished my shift, I remove all my PPE, disinfect my hands, and go home and remove my casual clothing and put those in the laundry hamper. I take a shower and get dressed into clean clothing. Once payday arrives, I anticipate the pandemic pay increase has finally taken effect, but no, it hasn't. 

This is a major setback once again, both emotionally and financially. I'm a semi-retired man with a limited income, one of the reasons I made the decision of putting myself on the frontlines of the pandemic was the pay increase that the government promised. The fact that it has been months now and we haven't received it makes me feel under-appreciated.”

Reopening Update

The province has announced details for phase two of its re-opening plan. Starting this Friday, June 12, a number of additional businesses will be able to re-open in certain areas, including Ottawa. People will also be able to gather in groups of 10, up from 5. 

Click here for a full list of what’s opening, and what will remain closed.

As the official opposition, we are advocating for at least 10 days of paid sick leave for all workers to help avert a second wave of COVID-19 as the province reopens. 

Childcare Centres

Starting June 12, childcare centres will be permitted to re-open in Ontario with a number of safety restrictions to accommodate social distancing. Parents who do not wish to send their children to a childcare centre will not be charged and maintain their place. More details are available here. 

Our caucus’s critic for childcare, Dolly Begum, has raised important concerns about how the Ford government could be setting centres up for fee hikes or even closure without providing the required financial support.

Federal Disability Payment

On June 5, the federal government announced that some Canadians with disabilities will receive $600 in one-time payments. The assistance will go to everyone who is eligible for the Disability Tax Credit as of June 1.

We know that this is nowhere near sufficient to help people with disabilities who are struggling financially during COVID-19. We’re continuing to push the Ford government to stop its cruel 50% clawback of CERB for people on ODSP/OW, and to top up ODSP/OW payments on an urgent basis. 

Committee Assignments  

Over the next few weeks, I’m sitting on committees dealing with three different government bills. Bill 171 (Building Transit Faster Act), Bill 175 (Connecting People to Home & Community Care Act) and Bill 184 (Protecting Tenants and Strengthening Community Housing Act). We will be hearing from presenters and considering amendments to each of these bills. 

We have a number of concerns with these pieces of legislation. For example, Bill 175 opens the door to greater privatization in home care, and Bill 184 allows for landlords to more quickly evict tenants. If you have comments on these bills that you would like to share, contact us at jharden-qp@ndp.on.ca.

Commercial Evictions Ban

After months of calls from small businesses and the opposition, the government has finally announced that it will ban some commercial evictions until August 31. While this is a positive step, the ban is too restrictive, limited to businesses that have lost at least 70% of their income. We will also continue advocating for direct rent relief so that local businesses are not faced with unpayable debts when the ban is lifted. 

Supporting Black Organizations in Ottawa

If you’re looking for ways to support organizations in Ottawa doing critical work to support Black folks and challenge anti-Black racism in our city, here are some that can use your time and money: 

Municipal Update

The City of Ottawa has announced a new plan for summer activities modified with COVID-19 in mind. Visit this website for more information about “Camp Summer Fun.” 


Friend,

La semaine dernière, Paul Thomas, un travailleur de soutien personnel, m'a écrit pour me demander quand il pouvait recevoir l'augmentation de salaire pandémique de 4 $ / heure promise par le gouvernement Ford.

Cette promesse a été faite il y a des mois, mais la hausse de salaire n'a pas touché bon nombre des 375 000 travailleurs qui se sont qualifiés (et beaucoup d'autres qui ne se sont pas qualifiés, ce qui est un autre problème).

J'ai dit à Paul que nous poussions le gouvernement Ford à ce sujet depuis des semaines et que nous insistions pour que l'augmentation de salaire pandémique soit permanente pour les PSW. J'ai dit que les PSW avaient des compétences importantes qui devaient être bien rémunérées, avec des heures à temps plein et des avantages sociaux appropriés.

Mais alors que nous préparons ce bulletin, Paul n'a pas encore  reçu son augmentation. Les responsables de la santé nous ont rassurés sur le fait qu'il était «en route» à un moment donné en juin. Paul gagne actuellement 18 $ de l'heure.

Donc, pour donner un aperçu de la raison pour laquelle une augmentation est nécessaire, j'ai demandé à Paul de décrire à quoi ressemble un jour de travail de PSW typique pendant la COVID19 (pour 8 à 10 patients, sur environ six heures). La note puissante qu'il m'a écrite est jointe ci-dessous.

Après l'avoir lue, veuillez communiquer avec le Premier Ministre Ford et la Ministre de la Santé Christine Elliott pour insister pour que l'augmentation salariale pandémique devienne permanente (et copiez notre bureau à jharden-qp@ndp.on.ca):

Merci Paul et tous les PSW pour le travail crucial que vous faites. Vous méritez maintenant un salaire décent.

Mes meilleures salutations,

Joel

Lettre de Paul:

«Il est 7 h 00 du matin. J'ai ma liste de patients du matin, certains sont infectés par des symptômes mais d'autres sont asymptomatiques et les autres ont un résultat négatif. Nous traitons tous les résidents de la même manière; isolement avec tous les repas livrés à leur chambre et aucune visite de la famille et des amis.

Chaque étage est pourvu de robes jaunes jetables, de gants en latex, de masques jetables et de lingettes désinfectantes. Je mets une robe et je l'attache derrière ma taille, je l'attache derrière mon cou, j'en enfile une autre et j'attache celle-ci aussi. Je mets un masque et je le boucle derrière les deux oreilles, je le pince au niveau de l'arête de mon nez (côté fil vers le haut) et je couvre mon nez et mon menton avec le tissu et j'en enfile un autre et je fais la même chose.

Ensuite, j'ai mis deux paires de grands gants en latex. J'ai également une paire de lunettes que la réception garde pour moi lorsque je travaille. A chaque quart de travail, elles sont désinfectées chaque fois que je les utilise avec des lingettes. J'utilise constamment un désinfectant pour les mains lorsque je change de gants.

Je frappe à la porte d'un patient âgé infecté avant d'entrer et je les salue. Je les aide à sortir du lit et je les soutiens jusqu'à la salle de bain. Parfois, ils verbalisent qu'ils ne se sentent pas bien et commencent à tousser ou à éternuer. C'est à ce moment que je détourne toujours la tête, bien que je ne puisse pas m'éloigner car je m'accroche à eux pour qu'ils ne trébuchent pas ou ne tombent pas. Cela me cause un stress mental avec des pensées de transmission de Covid-19 qui traversent ma tête. Je me rends compte que ces aînés sont des Canadiens vulnérables qui ont besoin de notre soutien et de nos soins, comme tout le monde dans notre pays, aux prises avec cette pandémie. Je repousse ces pensées stressantes et emballantes et pratique la pleine conscience afin de continuer mon travail.

Je déshabille et douche mon patient, je le sèche et je l’ habille pour la journée; en attendant, je lui  parle tout le temps et je l’ encourage  en lui disant que tout va aller mieux et qu’il reverra sa  famille une fois que tout sera réglé. Je dis au revoir et quitte sa  chambre. J'enlève mes gants extérieurs, les décolle soigneusement puis j'enlève soigneusement la robe extérieure sans toucher le devant. J'enlève également le masque extérieur.

J'utilise une lingette désinfectante sur mes lunettes, puis je mets une autre blouse, un autre masque, puis une autre paire de gants en latex. J'entre ensuite dans la chambre d'un autre patient et je recommence tout le processus de soins personnels.

Une fois mon quart de travail terminé, j'enlève tous mes EPI, je désinfecte mes mains, je rentre chez moi et j'enlève mes vêtements décontractés et je les range dans le panier à linge. Je prends une douche et je m'habille avec des vêtements propres. Une fois le jour de paie arrivé, je prévois que l'augmentation de salaire pandémique a finalement pris effet, mais non, ce n'est pas le cas.

C'est une fois de plus un revers majeur, à la fois émotionnellement et financièrement. Je suis un homme semi-retraité avec un revenu limité, l'une des raisons pour lesquelles j'ai pris la décision de me mettre en première ligne de la pandémie était l'augmentation de salaire promise par le gouvernement. Le fait que cela fait des mois maintenant et que nous ne l'avons pas reçue fait que je me  sens sous-estimé. »

Mise à jour sur la réouverture

La province a annoncé les détails de la phase deux de son plan de réouverture. À compter de ce vendredi 12 juin, un certain nombre d'entreprises supplémentaires pourront rouvrir dans certaines régions, dont Ottawa. Les gens pourront également se réunir en groupes de 10, au lieu de 5.

Cliquez ici pour une liste complète de ce qui est ouvert et ce qui restera fermé.

En tant qu'opposition officielle, nous revendiquons au moins 10 jours de congé de maladie payé pour tous les travailleurs afin d'éviter une deuxième vague de COVID-19 lors de la réouverture de la province.

Garderies

À compter du 12 juin, les garderies pourront rouvrir en Ontario avec un certain nombre de restrictions de sécurité pour tenir compte de l'éloignement social. Les parents qui ne souhaitent pas envoyer leurs enfants en garderie ne seront pas facturés et conserveront leur place. Plus de détails sont disponibles ici.

La porte-parole de notre caucus en matière de garde d'enfants, Dolly Begum, a soulevé d'importantes préoccupations quant à la façon dont le gouvernement Ford pourrait mettre en place des centres pour des hausses de tarifs ou même la fermeture sans fournir le soutien financier requis.

Paiement fédéral pour les personnes ayant un handicap

Le 5 juin, le gouvernement fédéral a annoncé que certains Canadiens handicapés recevraient 600 $ en paiements uniques. L'aide ira à toutes les personnes admissibles au crédit d'impôt pour personnes handicapées à compter du 1er juin.

Nous savons que cela est loin d'être suffisant pour aider les personnes handicapées qui éprouvent des difficultés financières pendant la COVID-19. Nous continuons de pousser le gouvernement Ford à mettre un terme à sa cruelle récupération de 50% du PUC pour les personnes bénéficiant du POSPH / OT et à compléter les paiements POSPH / OT de toute urgence. 

Affectations aux comités

Au cours des prochaines semaines, je siège à des comités traitant de trois projets de loi différents : le projet de loi 171 (Building Transit Faster Act), le projet de loi 175 (Connecting People to Home & Community Care Act) et le projet de loi 184 (Protecting Tenants and Strengthening Community Housing Act). Nous allons entendre des témoins et envisager des modifications à chacun de ces projets de loi.

Nous avons un certain nombre de préoccupations concernant ces projets de loi. Par exemple, le projet de loi 175 ouvre la porte à une plus grande privatisation des soins à domicile et le projet de loi 184 permet aux propriétaires d'expulser plus rapidement les locataires. Si vous avez des commentaires sur ces projets de loi que vous aimeriez partager, contactez-nous à jharden-qp@ndp.on.ca.

Interdiction des expulsions commerciales

Après des mois d'appels de petites entreprises et de l'opposition, le gouvernement a finalement annoncé qu'il interdirait certaines expulsions commerciales jusqu'au 31 août. Bien qu'il s'agisse d'une mesure positive, l'interdiction est trop restrictive, limitée aux entreprises qui ont perdu au moins 70% de leurs revenus. Nous continuerons également de plaider pour un allégement direct des loyers afin que les entreprises locales ne soient pas confrontées à des dettes impayables lorsque l'interdiction sera levée.

Soutenir les organisations noires à Ottawa

Si vous cherchez à aider des organisations à Ottawa qui font un travail essentiel pour soutenir les Noirs et lutter contre le racisme anti-noir dans notre ville, voici quelques-unes avec lesquelles nous sommes fiers de travailler et qui peuvent utiliser votre temps et votre argent:

Mise à jour municipale

La Ville d'Ottawa a annoncé un nouveau plan d'activités estivales modifié en tenant compte de la COVID-19. Visitez ce site Web pour plus d'informations sur «Camp Summer Fun».

Joel Harden, MPP
http://www.joelharden.ca/